dimanche, février 7 2016

Le chat sauvage

Peinture sur toile à la gouache, réalisée depuis quelques temps et auquelle j'ai apporté dernièrement quelques petites retouches.

le_chat_sauvage.jpg
le_chat_sauvage.jpg, fév. 2016

 

mercredi, avril 30 2014

Nouveaux tableaux

Il y a quelques temps que je n'ai pas mis de nouveaux sujets.

Je me décide à mettre mes quelques ouvrages (gouache, pastels gras, acrylique) afin que mon blog ne meure pas totalement,  juste parce que j'ai payé pour deux ans mon emplacement.

ce n'est pas le peu de messages qui me donnent l'envie de publier, mais peu importe.

Si vous passez par là et que cela vous plait, vous pouvez me laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir.

Les petites chouettes (pastel gras)

005.JPG

Le pastel gras,  la dame aux chats.

020.JPG

les petites soeurs. (pastel gras)

016.JPG

L'oiseau et la poupée (acrylique)

101.JPG

jeudi, juin 19 2008

LA PANTHERE DES NEIGES


Je suis dans l'âme et dans l'esprit le défenseur des causes perdues : de celles qui n'ont rien à voir avec le pouvoir et  l'argent, de celles qui vous embellissent l'âme et qui un jour par un besoin impérieux de s'exprimer vous font prendre vos couleurs, votre palette, et vos toiles....

Je suis la femme qui ne renonce jamais, qui milite inlassablement pour LE RESPECT DE LA VIE, sous toutes ses formes humaine, animale, végétale.

Les moyens dont je dispose sont forts modestes : mes pinceaux,  et mon coeur.

MAIS:

Je suis la VOIX de toutes ces espèces animales que nous maltraitons, tuons, exterminons, le tout dans une indifférence la plus absolue, voire même avec une certaine désinvolture et une bonne conscience de prédateur, car c'est ce que nous sommes nous les hommes : DES PREDATEURS.

Ce jour, je vous présente la PANTHERE DES NEIGES: appelée LEOPARD DES NEIGES ou ONCE.

Ce léopard a des conditions de vie très difficiles. Il vit dans des zones montagneuses au climat très rigoureux. On peut le rencontrer l'été dans l'Himalaya, jusqu'à plus de 5000m d'altitude.
Des petites populations se répartissent entre la Mongolie, les régions montagneuses de Chine, le Népal, l'Himalaya, let Tibet, l'Afghanistan et l'extrême est de l'Asie Centrale . Cette panthère est obligée de parcourir de longues distances pour trouver des proies.

Portrait de la panthère des neiges :
La tête de cette panthère ressemble plus à celle d'un guépard qu'à celle des autres panthérinés.
Sa superbe fourrure est d'un gris clair ou cendré, teintée de jaune, marron roux, d'un blanc pur sur le ventre avec des "rosettes" foncées réparties sur le corps. Le sous-poil est épais et laineux. Elle mesure environ, 1,30 m de long pour un poids de 40 à 60 kg.
Sa queue joue un rôle important. Presque aussi longue que son corps, elle fait office de balancier lors des ascensions.

Ce félin, est très solitaire, très discret et il évite tous contacts.

La panthère des neiges et l'homme:
Malgré la règlementation qui protège la panthère des neiges, elle est déjà condamnée.
Sa population exacte n'est pas connue, elle varie entre 500 et 3000. Cette population est cantonnée dans des territoires restreints. Cette répartition géographique correspond à celle de deux de ses plus grandes proies (le bouquetin, et le bharal). La destruction de son habitat l'empêche de parcourir de grandes distances pour se nourrir et se reproduire d'où des risques de consanguinité et bien sûr de famine.

L'ONCE ou PANTHERE DES NEIGES ou LEOPARD DES NEIGES vit dans des régions difficilement accessibles à l'homme, mais, malheureusement chassé à outrance, ce SUPERBE FELIN est aujourd'hui en grand danger d'EXTINCTION.

peinture que j'ai réalisée à l'huile en 2007.




mardi, juin 10 2008

SOPHIE

je n'avais jamais encore mis mes peintures sur mon site.

Mais, aujourd'hui, j'ai décidé de vous présenter SOPHIE.
C'est une girafe que j'ai réalisée à ses débuts à l'huile et qui, a pu être achevée beaucoup plus tard, grâce à la gouache.

En effet, les allergies allant bon train, je me suis trouvée dans l'obligation de renoncer totalement à l'huile....et ce, au bout de 15 ans de peinture! Cela m'a profondément attristé, et puis... j'ai réfléchi, comment contourner cette difficulté, pour continuer à peindre....

L'acrylique, ne me convient pas....... c'est ainsi.
L'aquarelle, ne me convient pas non plus.........hélas
Le pastel, ne me plait pas, trop poussiéreux .

et brusquement, je me suis souvenue qu'il existait la gouache :  donc, je me suis rendue dans mon magasin,  "JASLIN", qui se trouve près de la cathédrale, à ORLEANS et la vendeuse de l'époque (qui est une amie) m'a conseillé de me tourner vers la GOUACHE EXTRA FINE.

Je dois dire que je ne regrette pas ce choix, car je trouve la gouache très proche de la peinture à l'huile, dans sa façon de l'utiliser.

Je la trouve onctueuse, facile à travailler, offrant  les mêmes possibilités que l'huile.

Nous avons la possibilité, tout comme pour l'huile, de revenir sur le sujet à l'infini, jusqu'à ce que l'on sente que la toile est achevée.

Le mot "gouache" remonte au XVIIIème siècle . Auparavant, il existait un terme plus large, celui de "détrempe" qui englobait toute peinture à l'eau, qu'elle soit transparente ou couvrante.

La gouache , que l'on pourrait qualifier de "détrempe opaque" est une peinture extrêmement ancienne, qui a été utilisée en continu de l'Antiquité à nos jours.

Il y a plusieurs milliers d'années, les Egyptiens mélangeaient des pigments avec de la gomme arabique, pour obtenir une peinture proche de notre gouache.

De nos jours, j'utilise la gouache "LINEL" de LERANC & BOURGEOIS, et j'utilise outre l'eau, la gomme arabique en très petite quantité, pour empâter mes touches de peinture, lorsque cela est nécessaire.


VOICI SOPHIE :



Une fois que cette toile sera vernie, on ne pourra dire si cette toile a été faite à l'huile ou à la gouache!
Je suis heureuse, j'ai trouvé un bon compromis, et ma santé est préservée.
MILOU